Lexique
A - B - C - D - E - F - G - H - I - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X
SARCOME Tumeur développée au dépend du tissu conjonctif.
SCANNER (OU TOMODENSITOMÉTRIE) Technique d’imagerie qui permet de visualiser tous les organes sous forme de coupes.
SCHISTOSOMIASE Voir Bilharziose.
SCLÉROSE Induration pathologique d’un organe ou d’un tissu par hypertrophie du tissu conjonctif.
SCLÉROSE TUBÉREUSE DU CERVEAU (BOURNEVILLE) Maladie qui peut se traduire par la présence dans le cerveau de nodules et provoque des troubles neurologiques, les malades peuvent présenter des adénomes sébacés de la face, des lésions péri inguinales et d’autres lésions viscérales dont des tumeurs du rein. À côté de cette forme peu fréquente, il existe des formes mineures qui se manifestent par des lésions rénales avec des lésions cutanées sans lésions du cerveau (angiomyolipome).
SÉMATOCYSTITE Inflammation des vésicules séminales.
SÉMINOME Tumeur maligne développée au dépend du testicule.
SEXE GÉNÉTIQUE Celui qui dépend « des chromosomes » : XY garçon. XX Fille.
SEXE URO GÉNITAL Détermine le sexe officiel.
SEXUALITÉ Ensemble des attributs anatomiques et physiologiques qui caractérisent chaque sexe.
SIV SITE IMPLANTABLE VEINEUX Système que l’on implante sous la peau pour faire des ponctions veineuses. Elle évite de piquer les veines des malades et de les détruire.
SMEGMA Matière blanchâtre qui est sécrétée chez l’homme au niveau du sillon balano préputial et chez la femme entre les petites lèvres et le clitoris.
SONDE JJ Sonde avec ses deux extrémités en boucle pour lui permettre de rester en place (on dit aussi endoprothèse urétérale).
SONDE URINAIRE Instrument rigide ou flexible cylindrique présentant un canal central destiné à explorer et à évacuer les canaux (par exemple : sonde vésicale) elle permet de drainer la vessie.
SPERMATOCÈLE Tuméfaction formée par l’accumulation de sperme au niveau de l’épididyme.
SPERMATOGÉNÈSE Production des spermatozoïdes.
SPERMATURIE Présence de spermatozoïdes dans l’urine.
SPERME Produit de sécrétion contenant des spermatozoïdes venant des testicules et les sécrétions venant des épididymes, des vésicules séminales et des ampoules déférentielles.
SPERMOCULTURE Culture du sperme, recueillit aseptiquement, pour déceler la présence de microbes.
SPERMOGRAMME Résultat fourni par l’examen macroscopique et microscopique du sperme. Numération, aspect, motilité et vitalité des spermatozoïdes.
SPHINCTER Muscle lisse ou strié qui assure l’occlusion d’un canal. Sphincter lisse de la vessie, situé au niveau du col de la vessie et assure la continence involontaire. Sphincter strié de l’urètre qui entoure l’urètre et assure la continence volontaire.
SPHINCTEROTOMIE Section chirurgicale du sphincter.
SPINA BIFIDA Malformation congénitale consistant à une non fermeture d’un ou plusieurs arcs vertébraux du rachis. Elle peut se traduire par des troubles neurologiques en particulier de la vessie.
STASE Ralentissement de la circulation ou de l’écoulement d’un liquide (par exemple : stase urinaire).
STÉNOSE Rétrécissement. Sténose de l’uretère, sténose de l’urètre. Se traduisant par une diminution ou un arrêt du flux et une dilatation des cavités sus jacentes.
STÉRILISATION Opération ayant pour but de priver un être vivant de la possibilité de se reproduire. La ligature des déférents chez l’homme (voir vasectomie) est un moyen de contraception masculine.
STÉRILITÉ Impossibilité pour un homme ou pour une femme de procréer.
SURRÉNALECTOMIE Ablation d’une glande surrénale. Opération pratiquée en cas de tumeur de la glande surrénale.
SUSPENSOIR Bandage destiné à soutenir le scrotum.
SUTURE Réunion à l’aide de fils de parties divisées (par exemple : suture de la peau, fermeture de la peau).
SYMPATHICOLYTIQUES Drogues qui paralysent l’action du système sympathique. Ils sont utilisés pour permettre aux malades atteints d’une hypertrophie bénigne de la prostate d’uriner plus facilement en relachant les fibres musculaires intra prostatiques.
SYNDROME Réunion d’un groupe de symptômes.
SYPHILIS Maladie générale contagieuse dont l’agent pathogène est le Tréponème pâle, elle débute par un chancre et une adénopathie.